Le tour (complet) du nouveau Marché Saint-Jacques

Batiment

Beaucoup pensent que le marché Saint-Jacques est un marché extérieur, en raison de la présence de serres à la belle saison, de sapins au temps des fêtes et d’étals de fruits. Plusieurs croient qu’il n’y a rien dans ce bâtiment. Qu’il s’agit d’une coquille art déco vide. Enfin, de nombreuses personnes estiment que ce marché aura bien du mal à se relever. Avant de passer, en 2007, entre les mains du secteur privé, le marché Saint-Jacques a connu une très longue période de fermeture. Puis, récemment, une première vague de commerces s’y est installée. Beaucoup sont repartis. Depuis la fin de 2012, le marché accueille un deuxième groupe de boutiques alimentaires. Hormis un caviste et une poissonnerie, tout s’y trouve pour son épicerie : boulangerie, boucherie, fromager, fruiterie… Alors, croisons les doigts pour que la vocation retrouvée de l’édifice brave les tempêtes passées et à venir. Surtout « Avenir »…

En entrant, à gauche…

Pain A TartineOn tombe sur la boulangerie Pain A Tartine. C’est une nouveauté puisque Bertrand Gaumer, boulanger fraîchement débarqué de France (de Saint-Rémy-lès-Chevreuse, en région parisienne) avec madame et les enfants, l’a ouverte le 21 mai. L’installation de cette petite boulangerie artisanale au sein de l’édifice aura tout de même demandé au préalable plusieurs mois de préparatifs. Mais ça y est, le boulanger et sa femme sont derrière le comptoir (belle idée de la designer Julie Bourke que ce mobilier-étagères ouvert fait de bois contreplaqué). Pour ces baguettes, carrés, pains à burger et autres miches, Bertrand utilise les farines biologiques de La Milanaise. Il travaille sa baguette à la pâte fermentée (pas de levain, mais ajout d’un bout de pâte fermentée). La dégustation est plus que convaincante. C’est un nouveau venu qu’on suivra de près!

Juste en face de la nouvelle boulangerie…

Rouge TomateOn trouve Le Rouge Tomate. Après celle de Saint-Sauveur, voici la deuxième adresse de cette fabrique de pâtes artisanales et autres produits italiens lancée il y a quelques années par Manon Desgagnés. Annie Thérien en est la copropriétaire. Les deux boutiques sont indépendantes, mais elles proposent la même carte. Une carte très italienne avec des pâtes fraîches, farcies ou non (dont certaines proposées dans une version sans gluten), des sauces, des pizzas, des arancini… Les produits sont vendus essentiellement frais, mais il y a aussi une belle gamme offerte congelée. Le concept de la maison? « Tout pour préparer un souper ». Goûtés et aimés : les nids de fettuccini frais aux œufs et ceux sans gluten (avec du quinoa dedans) ainsi que la tarte citron-noix de coco (belle texture et peu sucrée).

Patisserie MansouraÀ côté de Rouge Tomate, le local actuellement vide sera bientôt occupé par la Pâtisserie Mansoura.

 

 

 

 

 

 

En face des futures pâtisseries maghrébines…

Saucisses MeyersMeyer’s Saucisses Allemandes vend depuis novembre 2012 des saucisses fraîches dont la durée de conservation est courte en raison de l’absence d’additifs ou d’agents de conservation. Il s’agit de la deuxième adresse (après celle de Longueuil) pour le couple de propriétaires, Siegfried Bachtold et Catherine Figueroa, habitué de vendre ses sandwichs-saucisse lors de festivals (Week-ends du monde, Fête des enfants de Montréal…). Les saucisses Meyer’s sont fabriquées artisanalement à Lacolle par la famille Meyer, d’origine allemande. Le catalogue en propose plus de 80 sortes! Mais au marché Saint-Jacques, Catherine Figueroa limite le choix à une trentaine. C’est déjà beaucoup, car chaque saucisse nous interpelle. Goûté et aimé : un sandwich-saucisse de sanglier-choucroute-moutarde-relish verte (on le garnit soi-même de condiments), accompagné d’un gros cornichon. La fin de semaine, la boutique vend aussi des bretzels et du pain de seigle. À tester, car Catherine me les a bien « vendus »!

Juste accolé…

Boucherie Viandes SGLa boucherie Viandes S.G. Là aussi, il s’agit d’une deuxième adresse pour le propriétaire, Stéphane Gratton, boucher de métier. Son autre commerce est situé sur Beaubien Est, à l’angle de la 40e avenue. Cela fait 10 ans que mari et femme (Chantal Frenkcuec, qui prépare tous les plats cuisinés) ont repris la boucherie rosemontoise. Installé au marché Saint-Jacques depuis janvier 2013, le comptoir propose surtout différentes coupes de boeuf (de l’Ouest canadien, qualité Prime). Goûtés et appréciés : des steaks coupe Boston.

Puis, après une série de miroirs et un micro kiosque L’Auberge du Chocolat
(ouvert seulement le samedi)…

Fraicheurs du MarcheFraîcheurs du Marché. Les fruits et les légumes frais (la maison met bien en évidence ceux du Québec) vous accueillent dans ce spacieux local. Puis, l’on retrouve plein de produits d’épicerie fine ou de base, secs ou réfrigérés. Installé depuis novembre 2012, Fraîcheurs du Marché, deuxième projet de Jimmy Provost (qui possède Le P’tit Marché Rosemont, à la sortie du métro du même nom) « déborde » aussi à l’extérieur de l’édifice. En effet, des rangées de fines herbes et de plants biologiques à repiquer issus de la pépinière Pouce-Vert y sont également offerts. Repérés et aimés : des plants de melon de Montréal à repiquer à la maison, des plants de okra (ou gombo).

Et pour finir…

Fromagerie AtwaterLa fromagerie Atwater. Un ancien par rapport à tous ses nouveaux voisins puisque cela fera trois ans que la fromagerie (aussi présente au marché Atwater et à Lachine) occupe ce vaste espace. En fait, la fromagerie a repris les locaux de ses voisins partis et s’étale donc avec différents produits d’épicerie fine (huiles, vinaigres, cafés…). En compagnie de la sympathique gérante Danielle Antaya, on fait de belles découvertes fromagères : un trio du Wisconsin (une même pâte de base, avec une croûte brossée pour l’un à la bière de framboises, pour l’autre à l’espresso…), du cheddar Avonlea (Île-du-Prince-Édouard), du Chèvre à ma manière (une création de Simon Hamel, fromager en résidence chez Lucille Giroux de la fromagerie La Moutonnière). En tout, ce sont plus de 200 fromages dont beaucoup de québécois, mais aussi européens, canadiens, américains.

 

Sans oublier à l’extérieur, sur les « côtés » de l’édifice…

Brulerie 4 VentsLa brûlerie Aux Quatre Vents. Ouvert depuis octobre 2012, ce petit café bénéficie d’une grande terrasse ! La trentaine de cafés que l’on vous sert sont tous torréfiés maison. Ce nom vous dit quelque chose? Normal! Il s’agit de la cinquième adresse du torréfacteur Stéphane Deblois, ici associé avec le sympathique Delgadillo Marco. L’une des adresses se trouve au marché Jean-Talon, l’autre au marché Atwater, deux autres sont à venir. Gouté et apprécié : un bon cappuccino avec un mélange de café qui se marie parfaitement au lait.

 

 

 

 

 

CrepanitaCrêpanita. Cette crêperie fait aussi partie des « anciens » puisqu’elle y est installée depuis 2010.

 

À noter : la première journée des vendredis des producteurs a lieu ce vendredi (31 mai). De la cuisine de rue y est annoncée avec la présence de la cantine mobile Nomade SO6.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *