La tendance « tarte façon grand-maman » s’installe à Montréal avec Rustique

Une base, une garniture, une couverture : trois couches solidaires, ayant chacune un rôle précis, formant un tout cohérent et gustativement réussi. À l’image de ce dessert emblématique anglo-saxon, Jacqueline Berman, Ryan Bloom et Tamera Clark forment le trio de partenaires derrière Rustique. Une affaire rondement menée et bien garnie, à l’image du concept « tarte » qu’ils déclinent dans leur boutique. Ouverte depuis le 15 février dans le quartier montréalais de Saint-Henri, cette ancienne friperie affiche un aménagement intérieur signé Henri Cleinge. Du bois, quelques tables, une belle lumière et des comptoirs invitants remplis de gâteaux. Rustique fait dans le comfort food et le old school sucré. Autant vous dire qu’on a envie de s’y installer pour un (long) moment. Présentations.

Jacqueline Berman, Montréalaise, travaillait autrefois dans le domaine du marketing. Chez Rustique, c’est elle qui gère le « front », c’est-à-dire la vente au détail et tout ce qui relève des communications. Jusqu’à l’an dernier, Tamera Clark faisait de la pâtisserie dans un commerce aux Îles Caïman. Avant de venir s’installer à Montréal, cette Vancouveroise d’origine (formée en boulangerie-pâtisserie à l’école Pacific Institute for Culinary Arts de Vancouver) a pas mal bourlingué professionnellement : Canada, Australie, Royaume-Uni… C’est aux Îles Caïman qu’elle rencontre Ryan Bloom, le troisième partenaire d’affaires. Originaire de Montréal, occupé cinq ans dans la conception et le développement de zones commerciales aux États-Unis et aux Îles Caïman (mise en place d’une offre alimentaire dans lesdites zones), il est de retour à Montréal depuis un an. Chez Rustique, il gère le « back » à savoir les fournisseurs, les ventes en gros, etc.

L’endroit propose plus d’une douzaine de tartes en format familial ou mini (ce qui permet d’en goûter plusieurs) et travaillées selon trois styles : avec une finition crumble (comme la Quebec apple cinnamon), au citron ou au chocolat (lemon meringue ou chocolate cream), ou avec une finition croisillons (comme la tart cherry). C’est frais, goûteux (beurre, crème), pas trop sucré et les garnitures collent autant que possible au calendrier local et saisonnier. Tamera fait aussi des carrés, des brownies, des guimauves (celles à la peau légèrement brûlée sont très bonnes), des gâteaux aux carottes…

Prochainement, une gamme sans gluten devrait apparaître. Et cet été, à côté des très attendus strawberry shortcakes de la chef pâtissière, nos pupilles devraient se dilater face aux minipies fourrées de crème glacée maison. Pies pies pies pies

Rustique : 4615 Notre-Dame Ouest, Montréal | 514 439-5970 | rustiquepiekitchen.com

Complètement Pie
♥ La tendance « pie » est annoncée et suivie depuis 2011. Bien entendu, New York s’est branchée « pie » bien avant tout le monde (le restaurant Hill Country Chicken et son Holiday Pie Menu, la chaîne Little Pie Company…).
♥ Les pies sont de plus en plus mini et font « pop » aussi (mises sur des bâtonnets).
♥ The Library of Fragrance a capturé le parfum de l’apple pie.
♥ Everythingpies.com est un blogue qui ne parle que de pies.
♥ Tarte Populaire, repérée lors des Puces Pop de Montréal 2012 fait aussi dans les tartes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *